Genel

Doigt d’honneur – 2.02

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Doigt d’honneur – 2.02Vers 11h30 on a sonné à la porte d’entrée.« Un dimanche ! Vous attendez quelqu’un ? »« Oui ! Notre fille vient déjeuner avec sa copine, j’avais complètement oublié, ce sont sans doutes Elles qui sont à la porte»Jimmy vérifia à travers les carreaux, il y avait effectivement deux formes féminines devant la maison. Ma fille Shannon vêtue d’un tailleur pantalon et Justine son amante en robe légèreIl fit signe à Bob et Miguel « Faîtes les entrer ! »Les deux compères ouvrent la porte et avant qu’elles se rendent compte de la situation, quatre bras les ont alpaguées et la porte était refermée. Miguel s’est, avec un large sourire, saisi du gâteau que portait Justine et a disparu à la cuisine.Interloquées les deux filles ne comprennent pas ce qui se passe, lorsque soudain Shannon reconnut son tortionnaire de l’année précédente.« Sauve-Toi ! »crie-t-elle à Justine en même temps qu’elle fonce sur Bob lui balançant des coups de poing et des coups de genou qu’il a beaucoup de mal à parer.Justine se précipita sur la porte, elle a presque réussi à l’ouvrir quand Jimmy s’interpose pour l’en empêcher.Il fait également signe à Miguel qui est revenu d’aider Bob à maîtriser Shannon.Miguel la saisit par la taille et dépose la furie sur la table, il l’immobilise de tout son poids pendant que Bob part à la recherche de cordes pour l’attacher. Il trouve son bonheur dans le garage où est remisé le matériel d’alpinisme. Ils lui attachent les membres aux quatre pieds de la table.Shannon hors d’état de leur nuire, ils font l’inventaire des sacs à main pour trouver du liquide, dans celui d’Annabelle et dans mon portefeuille il n’y a en tout que 80 euros et 60 euros dans les sacs des filles. Il y a bien les cartes bleues, Jimmy nous fait noter tous les numéros.« On s’en servira plus tard, il ne faut pas se faire repérer par les caméras »Dans le sac de Shannon il trouva un curieux appareil, un genre de potentiomètre avec des graduations, il se demande bien ce que c’est alors que moi j’ai tout de suite identifié une commande électronique de vibreur (Je n’ai pas de mérite vu que mon boulot consiste à démarcher les sex-shops pour leur présenter les nouveautés du marché asiatique et je possède également un site web où ce matériel est exposé)Jimmy ne connait pas ce matériel et en réfléchissant, il fait tourner machinalement le bouton. De mon côté je regarde Justine, je la vois soudain se contorsionner, se mordre les lèvres, mettre ses mains sur son sexe. Quant à Shannon qui sait également ce qui se passe, elle a les yeux exorbités en regardant son amante.Au bout d’un moment Jimmy qui n’est pas complètement stupide se rend compte que les mouvements incontrôlés de Justine correspondent à certaines positions du broîtier qu’il manipule.« A poil ! » dit-il à Justine qui secoua la tête.Un signe à Miguel, qui se met derrière Justine et fait glisser la robe au sol dévoilant un tableau superbe ; il la fait tourner sur elle-même bahis firmaları pour jouir du spectacle.La poitrine est maintenue par un soutien-gorge très fin qui englobe complètement le sein mais un petit trou dans le tissu permet au téton de ne pas être comprimé, il est libre de durcir à volonté, au frottement, aux émotions, aux stimulis. Quant à la petite culotte, transparente elle aussi, elle ne cache rien d’un pubis complètement épilé et il y a un curieux rond qui apparaît entre les fesses. Il lui retire le slip sans qu’elle se défende, en fait Jimmy avait mis le potentiomètre à fond et elle trépigne en se tenant le sexe. Miguel tire sur le rond en plastique et lui extirpe de l’anus un gode gonflable, il met deux doigt dans le vagin gluant et trouve le petit vibreur qui la mettait dans tous ses états.« Eh bien dis donc, elles ne s’ennuient pas les gouines, je vais te montrer ce que c’est qu’une vraie bite ! » Miguel courbe Justine sur le ventre de Shannon toujours attachée sur la table et il prend la place du gode entre ses fesses tout en lui titillant le clitoris ; les deux filles crient Shannon de rage, Justine de plaisir.En fouillant dans les armoires Jimmy est tombé sur mes échantillon, il y a de tout, des godes de toutes natures, des vibreurs, des vibromasseurs, des aiguillons électriques comme pour les bovins utilisés par les SM pour donner des décharges à leur esclave. Parmi tout ce matériel, il y en a un qui l’intrigue, c’est un ensemble de pinces fixées sur des sangles réglables et une griffe métallique qui peut être reliée à un potentiomètre du même type que celui qu’il avait découvert dans le sac de Shannon. En fait ce nouveau matériel qui n’a pas encore été déballé sert à exciter directement le clitoris après avoir fixé les pinces sur les grandes lèvres pour les écarter… Il lit soigneusement les explications et dit en désignant ma fille.« on va essayer celui-ci sur la garce »Sous les insultes et en dépit de ses contorsions, Jimmy et Bob lui retirent son pantalon et sa culotte, ce n’était pas une mince affaire parce que pour la dénuder il faut lui détacher les pieds et elle rue comme une jument. Pour la seconde fois je vois le sexe nu de ma fille avec ses petites lèvres apparentes.Ils lui attachent les cuisses de façon à ce qu’elles restent ouvertes, fixent les pinces aux grandes lèvres et tendent les sangles pour les ouvrir complètement, Shannon grimace mais ne semble pas souffrir ; les grandes lèvres ouvertes Jimmy soulève le capuchon du clitoris, il ne peut résister au plaisir de le lécher puis de le mordiller. Ensuite il fixe soigneusement la petite pince métallique et branche l’appareil.« Bon ! on va voir ce que ça donne ! »Il tourne légèrement le potentiomètre, ma fille a simplement une contraction, il tourne un peu plus le bouton, elle se met à haleter, une goutte de cyprine apparaît à l’entrée du vagin. Quand il arrive aux trois quart de la puissance, elle gémit et mouille en kaçak iddaa continu, ses cuisses sont maintenant trempées, elle serre les lèvres pour ne pas crier ; il balance alors la pleine puissance, le corps de Shannon s’arque, le vagin se met à avoir une vie propre, il s’ouvre et se referme comme une bouche qui voudrait aspirer de l’air. Elle se met à gueuler.« Baisez moi bordel, il me faut une queue tout de suite, je n’en peux plus, je brûle, baisez moi tous »Jimmy dit :« On va lui faire plaisir, mais je me méfie de cet appareil, nous allons la baiser mais, s’adressant à moi, tu vas passer le premier, je ne tiens pas à me prendre un coup de jus dans les roubignolles »En fait je n’ai pas encore récupéré, il fait signe à Justine.« Suce-le !»La salope ne se le fait pas dire deux fois, je suis certain que ça devait la démanger depuis longtemps, elle se met à genoux devant moi et me travaille des mains et de la langue. Jimmy voyant le résultat interrompt le processus avant qu’elle ne m’ait extrait la moelle des os.« Maintenant tu la baises ! »J’entre dans ma fille d’une seule poussée, elle a un sourire de satisfaction, je n’ai rien à faire, son vagin s’ouvre, se ferme, m’aspire, me pompe ; à ce régime là je ne tiens pas longtemps et je me déverse en elle à grandes giclées. Comme je restais sur elle et que mon sexe ramollissait, elle me dit« Dégage il m’en faut une autre ! »Je me suis retiré, les mouvements de son vagin expulsaient des quantités de sperme, Jimmy a pris ma place, lui non plus n’a pas résisté longtemps à ce sexe avide, il a eu droit à :« fous le camp pédé, il me faut un vrai homme ! »Bob se présenta, malgré la taille respectable de son membre, il ne la remplissait pas, le vagin de Shannon était distendu comme pour un accouchement et toujours ces mouvements de succion, il était obligé de s’écarter pour ne pas exploser dans la seconde.« Attend ! On va la baiser à deux !» dit MiguelIls la débranchèrent et la détachèrent, Bob s’allongea sur la table et elle vint tout de suite s’empaler avidement sur son membre, Miguel lui ouvrit les fesses, l’anus avait déjà été abondamment lubrifié par les secrétions aussi bien féminines que masculines, ce qui fait que malgré sa taille, la massue de Miguel pénétra sans trop de mal. Shannon poussa un cri où le plaisir se mêlait à la douleur.Miguel imposa son rythme, chacun de ses coups de boutoir était ressenti par Bob qui n’avait pratiquement pas à bouger, quant à Shannon elle jouissait enfin tout son saoul, sans retenue, elle gueulait son plaisir. Il y avait loin entre la guerrière qui se défendait avec hargne et la chienne dépendante du sexe qu’elle était devenue.Nous déjeunons tous ensemble servis par les trois femmes nues, je vous passe les plaisanteries gauloises, les claques sur les fesses et les mains baladeuses ! Tout le monde boit beaucoup, mon stock de vodka y est passé, à la fin du repas les trois femmes sont en roue libre et elles ont la démarche incertaine.Une kaçak bahis pétarade dans la cour, on sonne à la porte, je comprends vite à l’air satisfait de Jimmy qu’il a téléphoné à ses copains pour qu’ils viennent les chercher.Il fait mettre les trois femmes à quatre pattes dans la cuisine et va ouvrir la porte.« Salut les gars ! C’est sympa de venir nous récupérer ! Pour vous remercier on a un petit cadeau » Ce disant, il ouvre la porte de la cuisine, les trois culs sont alignés dans l’ordre : le cul large de mon épouse, celui plus étroit de ma fille et le cul bien rond de Justine.Les nouveaux arrivants ne se le font pas dire deux fois, ils se déshabillent, le premier se précipite dans la bouche de Justine qui ne se fait pas prier pour le faire reluire, à tel point que de crainte d’exploser trop tôt, il s’assit l’att**** par la taille, elle se trouve à califourchon sur lui et il se l’embroche directement ; Justine est assez passive sauf quand Jimmy vient par derrière la titiller avec l’aiguillon électrique, elle se met alors à faire des bonds ce qui provoque très rapidement l’orgasme du motard.Le second s’est précipité sur Shannon, il la prend en levrette, la trouve un peu trop ouverte et se dégage pour lui enfoncer l’anus, Shannon n’a plus de défense, elle se cambre pour lui faciliter l’entrée.Le troisième a mis plus de temps à se déshabiller, il voulait s’envoyer mon épouse, mais manque de pot, il a été devancé. En effet, Nestor, le bullmastiff est sorti de sa léthargie, sans doute attiré par les odeurs de sexe et pour une fois qu’il l’avait à sa hauteur, il léche avec ardeur le vagin de sa maîtresse, laquelle ne sachant pas qui se trouvait derrière elle, prend plaisir à la caresse. Le chien commence à s’exciter, il saute sur Annabelle et lui laboure les hanches avec ses pattes de devant en même temps qu’il cherche à entrer son sexe. Annabelle pour éviter les coups de griffes se baisse encore plus, carrément le front au sol et se cambre pour lui offrir son derrière. Le chien réussit enfin à pénétrer le vagin et à baiser sa maîtresse à grands coups de rein en même temps qu’il lui mordille le cou ; la grosse boule à la base du sexe canin finit par rentrer totalement à l’intérieur du sexe distendu d’Annabelle Mon épouse surexcitée par l’alcool et l’incongru de la situation se masturbe avec vigueur, elle pousse un grand cri quand le chien évacue sa semence ; Nestor se retire, donne un dernier coup de langue au sexe féminin d’où coule une matière jaunâtre et visqueuse et repart se recoucher.Le troisième larron, remplace le chien, mais peu désireux de tremper son biscuit dans le foutre de celui-ci, il écarte les fesses d’Annabelle et la sodomise une nouvelle fois.Jimmy donne le signal du départ : « tout le monde se rhabille, on fiche le camp ! »Les femmes et moi sommes enfermés dans la cave, il nous balance nos vêtements en ayant pris soin de récupérer tous les téléphones portables et les cartes bleues.Quelques minutes après une nouvelle pétarade nous informe que nos geôliers sont partis ; il ne nous reste plus qu’à attendre le lundi matin l’arrivée de la femme de ménage pour être délivrés et appeler la police.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

You may also like...

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir