Genel

Bordell’O Cita (4)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Hairy

Bordell’O Cita (4)De service à la Discothèque:Après le repas du soir au Centre, une dizaine de gardien s’amènent avec des chaînes.Ils choississent une cinquantaine d’esclaves dont moi même et 7256. On nous fait mettre en ligne et on nous enchaîne en un long convoi.Sous le fouet des gardiens nous cheminons ainsi à travers la ville. Le soir est tombé. C’est une belle soirée d’été.Bientôt nous arrivons devant un bâtiment éclairés par des lumières multicolores. Au dessus de l’entrée un néon clignotant forme les mots ” Infern’O Club”.A l’intérieur, nous découvront une immense salle de discothèque toute en lumières blanches et bleue. Un disk jokey est en train de régler sa sono.Des barmaids aux seins nus , juste vêtues d’un minuscule string blanc rendu luminescent par l’éclairage sont en train de s’afférer à préparer le bar et les tables de la salle.Les gardiens défont les chaînes de notre convoi et nous dirigent vers les nombreux dispositifs de bondage aux quatres coins de la salle, tout autour de la piste de dance.Bientôt ce sont cinquante esclaves qui sont attachées dans des positions plus infamentes les unes que les autres.Quant à moi, je suis placée sur une sorte de siège, les jambes largement écartées et suspendues à des chaînes dans une position offrant un angle de pénétration parfait.Puis la discothèque s’ouvre, des couples commençent à arriver. Les femmes ont toute des tenues extrêment suggestives, très courtes et moulantes.Les barmaids apportent des boissons, accompagnée pour les hommes bahis firmaları de viagra.Parmis les couples, je reconnais Robert et Pamella.Le diskjokey entame une série de slows.Sur la piste des couples dansent etroitements enlacés.Devant moi, une belle brune ondule collée à son cavalier qui lui caresse les fesses; sa robe est haut remontée.L’ambiance devient rapidement de plus en plus torride.Le couple à la belle brune, s’approche de moi, son compagnon exhibe un sexe énorme sexe dressé hors de son pantalon. La brune la saisit d’une main et guide celui-ci vers mon sexe ouvert.Elle pousse le gland contre mes lèvres, les écarte, et son compagnon me pénètre d’une poussée lente mais efficace.Je mouille rapidement alors qu’il entame son va et vient, tandis que la fille joue avec mes seins lourds.Un homme s’approche d’elle et l’investit par l’arrière.En quelques temps, la discothèque se transforme en une orgie géante.Les barmaids apportent quelques fouets à divers couples qui s’en servent pour tourmenter quelques esclaves.Dans son micro, le diskjokey invite alors quelques volontaires parmis les clientes à se rentre sur un podium.Une dizaine de filles se présentent, dont Pamella.Les barmaid dénudent totalement celles qui ne le sont pas encore, puis attachent leurs bras à des chaînes descendues du plafond.Puis elle posent à leur pied des fouets.Des hommes et des femmes s’en saissisent, et sur fond de musique électro, se mettent à fouetter les volontaires.L’orgie, continue de plus belle. Les hommes, kaçak iddaa dopés par le viagra, enchaînent pénétrations sur pénétrations.Une vingtaine d’étalon entre alors en scènes, nus, le sexe dressé afin de s’occuper des clientes.Bientôt, il n’y a plus une chasse ou un cul qui ne soit investit.Ce rythme effréné va durer une bonne partie de la nuit.De mon côté, je ne compte plus les pénétrations et les sodomies…Au milieu de la nuit, lorsque les derniers couples sont partis, on nous ramène au centre , épuisées.Aussitôt ramenées dans notre cellule, nous nous écroulons de sommeil.Le STS (Slaves Transport System)Après une courte nuit et un petit dejeûner rapide, des gardes rassemblent une trentaine d’esclaves, dont quelques laitières, dans la cour du Centre.On nous informe que nous servirons aujourd’hui au Service de Transport de la cité.On nous conduit alors dans un hangard où sont alignées toute une série de charettes pour un, deux ou trois passagers.On nous y hanarche comme des chevaux, en nous passant un mord dans la bouche et des rennes.Et, aux bouts de nos seins on fixe des clochettes.Certaines ont même droit à un plug anal avec une queue en crins de cheval.Les gardes nous conduisent alors aux quatres coins de la Cité, où nous attendons , comme un taxi, que des clientes et ou des clients fassent appel à nos services.En embarquant, le client introduit l’adresse de destination dans un broîtier GPS qui nous dicte le chemin à prendre. Chaque client a à sa disposition un fouet qu’il peut kaçak bahis utiliser à sa guise.Pour ma première course, j’embarque un couple de touriste. C’est l’épouse qui prend le fouet. Elle le fait claquer régulièrement , s’amusant à viser mes fesses. Visiblement, cela excite le mari, qui ne tarde pas à sortir son sexe en érection, afin que son épouse le masturbe.A mi course, on me fait arrêter. N’y tenant plus le mari passe derrière moi, retire mon plug anal et me sodomise pendant une dizaine de minutes sous le regard amusé des passants.Puis j’ai repris ma course et suis arrivé à destination.Là, j’ai attendu de nouveaux clients. Deux femmes vêtues d’une courte robe d’été qui m’on demandé de les conduire à la plage, à côté du port.Arrivé à destination je me suis arrêtée au bord d’une belle promenade bordées de palmiers.Les femmes ont sauté de la calèche et ont enlevé leur robe. Dessous elles étaient en bikini ultra mini ..et ne cachant rien de leurs charmes.Sur la plage, je vois de nombreux parasols en paille, avec des chaises longues .. une plage classique .. à un détail près .. sous chaque parasol se tenanit une esclave enchaînée au piquet.Un garde s’est alors approché de moi et m’a donné à boire dans un seau et ensuite m’a mis dans la bouche une barre de céréales fruitées .. pour te donner des forces.Un long moment se passe sans client, mes seins me font un peu mal car ils deviennent de plus en plus gorgés. Je n’ai plus été traite depuis hier.Je regarde la plage, j’aperçois mes deux clientes qui se font bronzer. L’une d’elle se fait faire un cunnilingus par l’esclave assignée à leur parasol…Sous d’autres parasols, des couples se donnent du plaisir, usant et abusant des esclaves à leur disposition.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

You may also like...

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir