Genel

Un hôtel accueillant: soir 1/3

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Un hôtel accueillant: soir 1/3Cette histoire c’est déroulée il y a quelques mois à l’occasion d’un déplacement pro en région parisienne.Comme à mon habitude, lors de ces séjours de quelques jours, j’en profites pour passer mes soirées complètes au féminin. J’emporte donc plusieurs tenues et accessoires afin d’être libre de choisir selon mes envies et mes besoins. Cette semaine la, j’étais donc à l’hôtel ibis de geneviliers. J’étais arrivée la veille de mes rdv pro, sur les coup de 17h. Ça me laissait le temps d’aller faire quelques achats dans le supermarché à proximité, puis de me préparer tranquillement pour être irréprochable durant ces 3 jours. L’hôtel était plutôt agréable, sécurisant et confortable. À mon arrivée je n’ai croisé que quelques hommes, aucune presence féminine hormis celle de quelques employées du restaurant. Un détail toutefois, la carte d’accès à la chambre est nécessaire pour accéder à l’ascenseur… Voilà qui va être ennuyeux si je souhaite inviter un amant à me rejoindre dans ma chambre… En effet, dans ces endroits inconnus, je préfère rester discrète et jouer la carte securisante de l’intimité. Enfin bref je verrai bien au moment venu, mes emplettes faites, 2paires de bas (ça s’abîme vite avec les parties de jambes en l’air), un peu de maquillage et une boîte de préservatifs achetés en toute impunité au supermarché juste en face, me revoilà dans ma chambre à parfaire ma féminité. Poussée par mes envies, j’essaye quelque tenues habillé avant de descendre dîner au restaurant de l’hôtel… Une fois arrêté sur une jupe crayon noire, fendue sur l’arrière, très stricte, un chemisier rouge assorti à mes nevşehir escort escarpins et mon corset mettant en valeur ma taille et me donnant une petite poitrine faisant parfaitement illusion, je n’ai pu me refuser de sortir faire quelques pas dans le couloir, histoire de faire monter l’adrénaline et le désir…. Je ne m’y eternise pas non plus, je sais bien qu’il a des caméras et ne souhaite pas me faire remarquer non plus. Je retrouve vite ma chambre et y enlevé seulement mes vêtements pour descendre au restaurant Me voilà donc habillé en homme, tout en devant rester bien cambree avec mon corset et mes chevilles se dévoilant légèrement au travers de mes bas… J’étais à table depuis quelques minutes lorsque qu’un homme vint s’assoir à la table d’à côté. Il semble plutôt ouvert à la conversation et celle ci s’engage sur des banalités. Un homme d’environ 45ans, grisonnants, pas forcément athlétique mais bien foutu dans sons jean et sa chemise à motifs, un look un peu dandy, genre commercial décontracté (ce qu’il me confirmera au court de la conversation). Cette conversation prenait une tournure étrange, il me parlait beaucoup de ses séjours d’affaires et de comment il occupait son temps libre, et plus ça allait plus ça devenait coquin… Même dérangeant d’en discuter avec un inconnu. De mon côté de répondais évasive ment ne souhaitant pas révéler ce que je faisais de mon côté. Soudain l’idée que je n’ai pas été asser discrète me traversa l’esprit… Mon string était il remonte au dessus de la ceinture de mon pantalon ? Oui… Et il est rouge en plus… Assis, voit on mes bas sur mes chevilles ? Un peu.. Ressentant acıgöl escort une bouffée de chaleur, certainement visible, mon interlocuteur s’arrêter soudain et me dit: “c’est bien toi que j’ai vu dans le couloir tout à l’heure ? J’étais à l’enegistrement de ma chambre et j’ai vu une femme très attirante à l’écran des videosurveillances…”Je comprend désormais la tournure que prenait notre conversation… Dans un soupir de soulagement je lui avoue donc avoir du plaisir à devenir femme de temps en temps mais rien de plus.. J’avais déjà discuté de ces choses là avec des amies rien de nouveau donc. Il avait déjà tenté l’expérience avec un travesti, qui devait p’us être travelo que transgenre et il n’avait pas satisfait son fantasme… Il s’est ensuite mis à complimenter cette femme aperçue sur les caméras, comme si ce n’était pas moi…. Nous avons fini de dîner autour de cette conversation des hommes, des femmes, de l’ambiguïté de certains, des relations hetero, hommo, bi…Au moment de nous quitter il me dit: “j’aimerai rencontrer cette femme”, me donne son numéro de chambre et qu’il est la jusqu’à vendredi… Nous sommes lundi, et moi je repart jeudi… Ça me laisse le temps de réfléchir et ce point noir de l’accès à l’ascenseur par carte de chambre s’était envolé.. De retour dans mon intimité avec milles questions sur mes envies, je redeviens rapidement Maeva de la tête aux pieds… Il ne m’a pas fallut très longtemps pour me poser la question de pourquoi attendre ? Âpres tout, il est mon genre, il sait parfaitement ce que je suis, il a de la discussion et du savoir vivre… Si je l’avais rencontré avanos escort sur un chat il m’aurait séduite… Il est au 4ème étage, moi au 2eme… Vais je croiser quelqu’un dans l’ascenseur ? Ça aurait été plus simple qu’il me rejoigne mais je n’ai aucun moyen de le contacter maintenant… Tant pis je n’ai qu’a parfaire ma féminisation pour faire une parfaite illusion…. Pas de coiffure trop flashy on va rester sur le châtain. Me voilà donc arpentant le couloir vers l’ascenseur d’un pas pressé, mon sac a main faisant de grand balancement… J’ai la respiration haletante, coincée entre stress et désir…. J’appelle l’ascenseur, la porte s’ouvre… Ouf personne… J’appuie sur le bouton du 4ème et s’est parti.. J’entends des voix, pourvu qu’il ne s’arrête pas au 3ème…. Non 4ème la porte s’ouvre et la, je tombe sur cet homme… Mon agréable voisin de table…. Il m’accueille par un grand sourrir en me disant que, ne me voyant pas arriver il comptait descendre au bar de l’hôtel…. Avant qu’il ne me propose de l’y accompagner, je fis 2pad en avant en me jetant sur ses lèvres… Mes mains s’aggripaient à son col de chemise et très vite ce baiser simple devient très sensuel…. Mon rouge a lèvres ne marque pas, mais la je viens de l’appliquer… Je revois ces images renvoyées par le miroir du couloir, moi accrochée au cou de mon amant, relevant un pied sur mes fesses ne pouvant m’autoriser d’autre gestes entre l’étreinte de ma jupe serrée et celle des bras de mon homme… Ses mains descendant de mes hanches vers mes fesses relevant doucement ma jupe… Les désirs montaient dangereusement, je pensais à ces caméras de sécurité nous epiant à chaque instant, je ne voulais pas rester la et me dégagea de cette douce étreinte pour me diriger vers sa chambre. La suite je vous laisse l’imaginer, mais ce fut un mélange de fougue, de fermete et de sensualité… Bien que un brin rapide

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

You may also like...

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir