Genel

Curiosité … 2 ieme Partie

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Dick

Curiosité … 2 ieme PartieRésumé de la 1re partie :Emilie est en vacances avec sa meilleure amie, Justine. Sur la plage, l’indécence de sa copine éveille en elle un étrange sentiment de curiosité … Et un trouble qu’elle n’aurait jamais pensé ressentir. Des émois qui se transforment en fantasme, à un besoin impérieux de savoir si ce n’est qu’une lubie ou si elle est vraiment attirée par les filles … Il n’y a qu’un pas qu’elle va franchir. Après s’être confié à Justine, celle-ci, la persuade de connaitre “la façon de faire” pour qu’elle sache.Pour cela, elle l’a invité dans sa chambre en l’absence des parents …*******************************************************************************Sa chambre est identique à la mienne. De la porte du balcon, rester ouverte, arrive petit vent frais venant de la mer. Pour patienter pendant qu’elle est à la salle de bains, je vais sur la terrasse profité de cette fraicheur et de la vue sur le port de plaisance.Sentant une présence dans mon dos, je me retourne, et qu’est-ce que je vois … Justine nue ! Surprise, je lui demande :- Qu’est-ce que tu fais nue devant moi !? Elle ignore ma question et enchaine, – Je me suis souvenue de ce que m’a raconté Greg, (c’est son copain actuel) récemment … Et ça recoupe ce qui t’arrive.Je lui réponds en rigolant,- Ok ! … Mais ça ne me dit pas ce que tu fais à poil devant moi ?.- Laisse moi te raconter et tu vas comprendre pourquoi je suis nue.- Vas-y, je t’écoute ! :”Un soir, il m’a raconté l’épisode qu’un de ses meilleurs copains a traversé. En fait, une histoire qui recoupe un peu la tienne. Ce copain de Greg, pensait être homo, et il lui a relaté être allé voir un ami gay pour lui en parler. Cet ami lui a proposé un moyen pour savoir … Il a accepté, et au final, ce moyen l’avait immunisé contre l’homosexualité ! … Mieux qu’un psy !”- Et … Quel était ce moyen ?- Tu veux vraiment savoir ?- Bien sûr Juju ! … Arrête de me faire languir ! Va jusqu’au bout !- Eh bien … L’ami gay … Lui a demandé … De sucer sa queue ! J’éclate de rire, avant de lui répondre, – Si je comprends bien, pour savoir si je suis lesbienne … Ou pas … Je dois te sucer le bouton !- peut être que c’est le remède qu’il te faut ! … Car, le copain à Greg, il la fait ! … Il lui a sucé le nœud et a été dégouté à jamais ! … Surtout que l’autre à décharger dans sa bouche ! Finit-elle en riant à son tour. Ainsi, il a su qu’il n’était pas homo mais bien hétéro … Fin de l’histoire !(faisant ma mijaurée, je m’exclame)- Quelle horreur ! …- Alors, si je suis ton raisonnement, je dois gouter ton sexe pour savoir à quelle sensibilité sexuelle j’appartiens vraiment !En lui répondant par ces mots, “te gouter le sexe”, je rougis, des papillons s’envole dans mon bas ventre, je me sens chaude et humide, mes seins gonfles et mes tétons bandent.- Tu n’auras peut-être pas besoin d’aller jusqu’à me manger la chatte. Peut-être que de simplement t’occuper de mes seins sera suffisant.Je ne pouvais pas croire ce qu’elle me disait. Par ces propos, elle s’offrait carrément à moi ! Pourquoi Justine faisait-elle cela ?- Tu es sure de ce que tu me dis !? … Car si l’ami était gay, toi, tu n’es pas lesbienne … Tu me l’aurais quand même dit que tu aimes le sexe entre filles ?- Je te rassure de suite, pas du tout attirée par les filles, mais alors pas du tout ! Mon gout c’est “les robinets” ! … Me rétorque-t-elle en riant. Et se voulant rassurante, elle rajoute, – Ne canlı bahis t’inquiète pas, Emy ! Je suis consciente de ce que je te propose … Tu es ma meilleure amie et si me toucher peut t’amener la tranquillité d’esprit au sujet de ta sexualité, alors, je suis d’accord pour t’aider. J’y survivrai !Bien entendu, mes propos n’étaient que de façade. Car depuis qu’elle m’est apparue nue, je n’ai qu’une envie … Toucher son sexe épilé, mis en valeur par sa toison pubienne taillée en ticket de métro, et qui m’obsède depuis hier.- Ok … Et comment tu nous vois faire cela ? Sans me répondre, elle me prend par la main pour me faire rentrer à l’intérieur. Se plante devant moi. et me dit- Touche moi comme tu as envie de le faire.Prise au dépourvue, je ne sais pas par où commencer. Je choisis de mettre mes mains sur ses bras et de remonter lentement jusqu’aux épaules. Sous mon toucher, je la sens frissonner, elle ferme les yeux. J’espère que ce n’est pas de dégout, juste qu’elle ne veut pas me voir pendant que je parcours son corps.Je masse ses épaules, sa nuque, avant de descendre le long de son dos. Des hanches, je remonte par les côtés jusqu’à sa poitrine que j’effleure rapidement avant de redescendre. Je recommence tout en la fixant pour voir comment elle réagit … Aucune réaction négative. Alors je m’enhardis, mes mains glissent vers son ventre, puis remonte sous les seins, que j’ empaume.J’ai les seins de Juju dans mes mains en coupole ! Quand je les fait ballotter, je vois ses tétons s’ériger, la chair de poule recouvrir sa peau et elle se mordille les lèvres. Je me penche sur elle et tout en tirant légèrement sur ses tétons, je lui murmure à l’ oreille :- Waouh ! Regarde ça ! …- Tais-toi Emy !De mon côté, cela me fait tout bizarre de tenir d’autres seins que les miens. j’en deviens moite et l’excitation me gagne. J’aurais voulu les embrasser, lécher les mamelons, mais je n’ose pas. Je les relâche pour caresser son dos jusque sur la courbure des fesses. Faisant cela, je me suis rapproché d’elle et nos tétons durcis se frottent. Un immense frisson traverse tout mon corps. De la pulpe des doigts, je progresse des fesses à son ventre. Sa peau est douce, ferme. Quand j’arrive à l’orée de son ticket, qu’elle laisse fuser une petite plainte, et se raidit, je lui demande :- Je peux aller plus bas ? – Fait- ce que tu as à faire … Murmure-t-elle, comme résignée.Je ne me le fais pas répéter deux fois, trop contente d’enfin toucher ce sexe qui ressemble à celui d’une petite fille. Ma main à plat sur sa chatte, le majeur presse sur sa fente, sans pénétrer. Justine laisse échapper un gémissement à peine audible. Elle est humide, très humide. Quoi qu’elle veuille me faire croire, ma meilleure amie n’est pas insensible à mon approche. – Justine ! …- Quoi ! … Me répond t’elle d’une voix troublée- Est-ce que mes caresses t’excitent ?- Attends, s’insurge-t-elle ! D’abord, tu touches mes seins … Ensuite, tu as ta main sur ma chatte, et un doigt qui m’ouvre ! Tu t’attendais à quoi !?- Désolée ! Question stupide … Tu veux que je m’arrête ?- Tu as fini ? … Tu as ta réponse ?- Non pas encore.- Alors continue !Je m’agenouille devant elle :-Écarte un peu plus tes jambes.Docile, elle s’exécute, mon regard s’attarde sur sa chatte. Ses lèvres sont gonflées, ouvertes, et laissent sourdre sa mouille. Je remonte mes mains à l’intérieur de ses cuisses, jusqu’à ce que j’atteigne de nouveau sa fente que je caresse du bout des doigts, bahis siteleri son clitoris sort un peu de ses plis. Je le touche. Justine frémit sous l’attouchement et se met à haleter.Curieuse du plaisir que je peux lui faire prendre, je pose deux doigts serrés et à plat sur son bouton et je le frotte doucement. Comme je le fais avec le mien quand je veux jouir vite. Le résultat est immédiat. Justine geint les yeux fermés et mouille abondamment.- Tu aimes !?Haletante, elle reste muette à ma question. Mais ses joues empourprées, cette cyprine qui me poisse la main, cette respiration saccadée, parlent pour elle.De mon côté, toucher Juju me surexcite, il n’y a qu’à voir l’état de mon bas de maillot. Je le sens gluant et collé à ma chatte. j’ai l’impression d’avoir fait pipi dans ma culotte de bain. Jamais je n’aurai cru vivre une telle expérience … En plus avec elle !Je veux connaitre son gout. Alors je pose mes lèvres sur ses nymphes pour la lécher fiévreusement. Son jus n’est pas trop différent du mien, peut être un peu plus musqué. La sensation de la vulve lisse et chaude de Juju sous ma bouche et ma langue me fait frémir de plaisir.- Oh mon Dieu ! S’écrit-elle … Arrête ! … Ne fais pas ça … Emy, si tu le fais, je vais venir !Espiègle, je lui réponds,- Tu ne m’as pas dit qu’il fallait que je te goute et te suce le bouton pour savoir ou j’en étais ?- Si … Tu as raison, c’est moi qui te l’ai proposé … Alors, tant pis, fais !- Sure ? … Tu vas me laisser faire tout ce que je veux ?- Oui !- Bon, alors assieds toi au bord dur lit, face à moi en écartant tes cuisses..Je la regarde se mettre en position, jambes grandes ouvertes, sexe luisant, la pointe des seins tendus.Je m’agenouille entre ses genoux, j’embrasse et lèche l’intérieur de ses cuisses pour revenir sur son puits de plaisir. Ma langue effleure ses lèvres gonflées, s’insinue doucement entre elles, léchant la liqueur qui en coule.Je regarde son visage, elle a se nouveau fermé les yeux, sa bouche est légèrement ouverte, sa respiration est saccadée, parfois bloquée. Justine se tortille de plus en plus, soupire de plaisir contenu. C’est l’encouragement qu’il me fallait ! … Maintenant, je la sais à moi !Je remonte ma langue sur son clitoris que je lape délicatement avant de l’embrasser, de l’aspirer, de le sucer, attentive a ses réactions, ses gémissements qui sont de plus en plus forts.En même temps, je pousse mon index dans son antre brulant. Ma main libre saisit un sein, le malaxe, joue avec le mamelon … Elle lâche un petit râle,- Tu aimes ?- Mmmm … ouiii ! … Susurre-t-elleJe continue à lécher son clito tandis qu’un deuxième doigt rejoint le premier dans sa grotte. S’enfonçant jusqu’à ce qu’ils soient profondément nichés dans son vagin.Cette situation a provoqué un tel feu en moi, que je suis proche de l’orgasme sans même me toucher. Alors, je me dis en moi-même. : ” Putain ! … Si elle ne prend pas rapidement son pied, je vais jouir avnt elle !A la manière dont elle bouge, ses mains qui appuie sur ma tête pour que ma bouche ne se décolle pas de son minou, son corps qui s’arc-boute pour que mes doigts la pénètrent fort et loin, Je sais qu’elle a déconnectée son cerveau et qu’elle ne pense plus qu’a venir ! – Ohhh ! … Emy ! Tu vas me faire jouir ! … Ohhh !Puis dans un râle,- Je vais jouir !Waouh ! … Et pour jouir elle jouis ! … Son bouton pulse sous ma langue, et son vagin se contracte sur mes doigts.- Oh ! … Doux jésus bahis şirketleri ! … oh, oh ! … C’est fabuleux ! … Gémit-elle dans un souffle.Je ne réponds rien, et continue de frotter le point légèrement rugueux que j’ai trouvé en elle, tout en la besognant de la bouche. Elle ne crie pas, ne parle plus, ne gémit plus d’ailleurs. Mais le souffle rauque qui s’échappe de sa bouche est des plus excitant. Je continue de la lécher en caressant ses seins tandis qu’elle tressaille en silence couchée en travers du lit.Un moment plus tard, elle se met à rire et a gigoter des fesses,- Arrête … Trop sensible … Me dit-elle.- Eh bien ma Juju, je crois que tu as aimé ! … Quel orgasme ! Lui dis-je fière de moi.Elle me regarde hébétée, reprenant lentement ses esprits et son souffle. Puis un instant après me lance :- Ton visage est tout maculé.- Pendant tes spasmes, tu m’as giclé dessus … Mais ton gout est bon !Elle rougit et se lève illico, m’abandonnant là, à genoux sur le sol, frustrée, à la regarder se diriger vers la salle de bains. Qu’elle est belle nue, et dire que je viens de la faire jouir !Je réalise soudain que j’ai aimé ce que je venais de faire. Comme me l’avait prédit Justine, maintenant, je savais … La révélation ! … Moi Emilie je suis sure d’avoir une sensibilité homosexuelle. J’aime les filles ! Et tout ce que je souhaite, c’est de recommencer au plus vite. En étant cette fois-ci celle qui jouit. Mais en ce moment précis, il me faut mon orgasme, Que j’aimerais que Juju s’en occupe. Même si elle doit me le donner qu’en me masturbant du bout des doigts.Quand à sa sortie de la salle de bains, rafraichie, en culotte et soutif, elle me dit :- A ton tour d’aller te refaire une beauté, puis on sort en ville. J’ai compris qu’elle ne me fera rien, qu’elle n’est pas prête à ça … Mais bon, on ne peut pas tout avoir du premier coup ! Il me faudra être patiente. J’ai compris qu’elle ne me fera rien, qu’elle n’est pas prête à ça … Mais bon, on ne peut pas tout avoir du premier coup ! Il me faudra être patiente. A regret, mais sans le montrer, je me suis levé … … Au moment de quitter sa chambre, pour aller m’habiller dans la mienne, elle me prend la main, et me dit :- Emy … “Je ne sais pas quoi dire après ce que nous venons de faire. Je me suis laissé prendre au jeu … Et même si je ne suis pas à l’aise avec l’idée d’avoir pris du plaisir avec une fille, je dois reconnaitre que c’était génial … Mais promet moi qu’a ton tour, avant de tourner lesbienne, tu vas essayer les garçons … On va s’en occuper … D’accord !” … Finit-elle en riantJe lui souris a mon tour, Avant de répondre : – Même si grâce à toi le doute qui m’animait a fait place à une certitude, tu as certainement raison.Et en rigolant :Au pire, je ne serai plus vierge !Mais avant de partir, retrouver ma chambre, et me soulager d’une tension qui ne quitte pas, je lui murmure à l’oreille :- En tout cas, merci pour ce que tu viens de m’offrir Justine ! … Et puis , j’aimerai beaucoup que tu me fasses la même chose.Elle me serre la main, met un chaste baiser sur mes lèvres, avant de rétorquer :- Pourquoi je devrais ? … C’était ton fantasme, pas le mien. Je t’ai proposé mon aide par amitié, tu avais l’air si malheureuse.- Oui, bien sûr, mais je pense que toi aussi tu devrais essayer. Juste pour ne pas mourir idiote. Sentir comme c’est divin de faire jouir une fille … Et puis, Ose me dire que ton mec te fait jouir autant !Pour me répondre, elle me serre dans ses bras, pour murmurer à mon oreille :- On verra ! … Laisse-moi dormir là-dessus, je ne te promets rien. … Je sais que j’ai presque gagnée, et que l’on va passer toutes les deux de super vacances !FIN

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

You may also like...

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir